Homélie du dimanche 21 avril 2019 | Fête de la Résurrection du Seigneur

Aujourd’hui nous célébrons la Pâques. Il s’agit de la victoire de Jésus sur la mort et le péché. « On a enlevé le Seigneur de son tombeau, nous ne savons pas où on l’a mis », cette parole de Marie Madeleine montre le désarroi après la mort de Jésus. Car,la résurrection de Jésus s’est produite sans que personne ne puisse la voir ni la décrire.

Après la mort de Jésus, Joseph d’Arimathie et Nicodème se sont occupés du corps de Jésus. Et quelques femmes regardaient cela de loin, parmi elles il y avait aussi Marie de Magdala. Qu’en est-il des apôtres ? Ils étaient cachés quelque part par peur des juifs. Ils avaient peur d’être poursuivis et mis à mort comme leur maître. Nous savons qu’encore aujourd’hui il existe beaucoup d’endroits où on ne peut pas parler ouvertement de Jésus. Cette situation des apôtres continue encore de nos jours.

Dans cette situation de désarroi et de peur, Saint Jean nous donne l’exemple d’une femme courageuse qui ose sortir et aller au tombeau – Marie Madeleine.  Elle savait bien où on avait déposé le corps de Jésus. De bon matin, au lever du soleil, elle va au tombeau. En voyant que la pierre à l’entrée du tombeau était enlevée, elle en déduit que le corps de Jésus a été volé. Elle fait demi-tour pour aller avertir Pierre et Jean. Même si tous les deux arrivent au tombeau, chacun tire sa propre conclusion. Pierre est perplexe, il fait le constat des bandelettes posées là, alors que Jean fait un acte de foi, “il vit et il crut”. Dans la suite des récits, les évangiles nous décrivent les apparitions de Jésus. Il apparaît aux disciples, il mange avec eux et il discute avec eux sur la route d’Emmaüs.

Dans la première lecture nous avons entendu un témoignage de Saint Pierre. Il rend témoignage aux gens qui étaient réunis chez un centurion romain, donc un païen : Dieu a ressuscité Jésus le troisième jour et il était témoin de tout cela. Ainsi la résurrection de Jésus est confirmée par les apparitions et le témoignage des apôtres.

Nous, les chrétiens d’aujourd’hui, comment allons-nous croire en lui ? Nous n’avons que la Sainte Écriture et le témoignage de foi des chrétiens qui nous est transmis depuis deux mille ans. Aujourd’hui nous-mêmes nous devenons les témoins de la résurrection par notre foi et notre espérance. Nous allons transmettre cette foi à la génération suivante.

Nous savons tous, ce qui s’est passé à Paris, l’incendie de la cathédrale. En voyant la cathédrale en flammes, des milliers de gens sont sortis dans la rue pour parler de la valeur de leur héritage chrétien qui partait en fumée ; ils se sont mis à genoux dans la rue pour prier et intercéder. N’attendons pas une catastrophe pour croire en Jésus. Un journaliste néerlandais du journal « Trouw » Stephan Sanders, nous explique qu’il a découvert la foi grâce à sa méditation sur la résurrection. « La résurrection de Jésus a fait diminuer la distance entre Dieu et les hommes », dit-il. Nous avons assisté au spectacle de Sophie Galitzine où elle a témoigné de sa foi. L’archevêque de Paris en voyant que la croix de l’autel et l’autel lui-même était debout malgré le feu, nous dit, « ce qui montre qu’il y a raison d’espérer ». Cette espérance est nourrie par l’assurance du gouvernement qu’on va reconstruire Notre Dame.

Dans la deuxième lecture, Saint Paul demande aux Corinthiens : purifiez-vous donc des vieux ferments et vous serez une pâte nouvelle. Saint Paul, le grand prédicateur de la résurrection de Jésus nous demande de nous purifier des vieux ferments, ce qui veut dire notre incroyance, notre manque de foi.

Devenons les véritables témoins pour notre temps, les témoins de l’espérance ; les témoins de la foi et des valeurs chrétiennes. Ainsi vivons la résurrection chaque jour. Devenons comme Marie Madeleine, celle et celui qui cherche Jésus. Comme Jésus avait dit une fois, « quiconque demande reçoit, qui cherchetrouve, et à qui frappe on ouvrira » (Lc 11, 10). Amen.

 

 

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.