Homélie du dimanche 23 décembre 2018 | 4ème dimanche de l’Avent | Année C

Comme vous le savez, nous sommes presque arrivés à Noël. Demain-soir nous vivrons déjà la sainte nuit. La nuit où nouscommémorons, revivrons la naissance du Christ à Bethlehem. Je suppose que vous avez décoré votre maison, que le sapin et la crèche sont montés et que la nourriture pour le repas festif de Noel est achetée. Cela, c’est le Noël extérieur. Important pour le monde, agréable – même très agréable – pour nous chrétiens. Mais nous chrétiens, nous savons que l’importance de Noel va plus loin, qu’elle est beaucoup plus profonde que ces aspects extérieurs. Noel est un des rares moments dans l’histoire de notre foi où Dieu se manifeste directement et visiblement dans notre monde. Le jour où le ciel et la terre se rencontrent. Le jour où Dieu devient homme pour que l’homme devienne dieu, comme nous le dit le père de l’église St. Irénée de Lyon. La question clé pour ce dimanche est désormais : est-ce-que nous nous sommes assez préparés, de façon spirituelle et diaconale pour cette grande fête ? Penchons-nous un peu sur cette question afin que nous soyons dignes de recevoir le Christ demain soir. Et en fait tous les jours, surtout le jour de notre rencontre personnelle avec lui à la fin de notre vie terrestre.

Comment se préparer dignement comme chrétien àla rencontre avec le Christ ?  La réponse est en théorie très simple : en le suivant dans son approche envers son Père et envers son prochain. Cette approche est une approche humble et serviable. Humble car Dieu est si parfait, si haut et si saint que l’on ne peut pas se sentir autrement.  Et nous ne pouvons que vouloir servir, aider ce Dieu qui est plein d’amour pour nous. Pour lui plaire comme nous voulons le faire à quelqu’un que nous aimons beaucoup. Pour qu’il nous transforme, pour qu’il nous remplisse de joie. Une joie qui dépasse toute joie terrestre. Cela, c’est ce qu’aimer Dieu peut provoquer en nous. Cela, c’est le cadeau de Noel par excellence pour ceux qui vivent profondément leur foi. Le temps de l’Avent nous est donné pour que nous renforcions le lien avec notre Créateur afin que nous vivions (revivions) la joie de la foi, la joie d’approcher Dieu, de communier le plus possible avec lui. Il y a encore du temps pour ceux qui n’ont pas pu se préparer assez. Un jour ou un soir de prière, un temps d’adoration, lire la bible ou un document du pape peut-être, se confesser. Et le lien avec le Dieu d’amour se renforcera. Et Noel deviendra rayonnant. Le reste de notre vie d’ailleurs aussi. A condition que nous nous accordions régulièrement à Dieu. Comme l’a toujours fait le Christ. Il priait fréquemment et ainsi il s’unissait avec son père.

La bonne préparation pour la rencontre avec le Christ passe aussi par un amour profond et actif envers notre prochain. Ceci n’est pas toujours facile. Car nous sommes parfois trop occupés par nos activités journalières. Ou bien nous sommes fatigués, même épuisés par notre travail. Et même si nous voulons aider, notre prochain n’est pas toujours agréable, parfois même difficile à aider. Il est important de se réaliser que notre prochain, c’est-à-dire, tous les hommes et toutes les femmes de ce monde, sont créés à l’image de Dieu. Malgré leur comportement il y a dans chacun et chacune d’eux une présence divine. Et rappelons-nous aussi que le Christ nous a dit que chaque chose que nous faisons pour notre prochain, nous le faisons pour lui. Et il nous le rendra au centuple. Désormais la question du dernier dimanche de l’Avent est : avec l’amour que nous avons reçu par la communion avec notre Créateur avons-nous aidé notre prochain et continuerons-nous à aider celui-ci dans les jours et années à venir ?

L’exemple de la vierge Marie peut nous aider. Nous nous rappelons ce qu’elle a dit quand l’ange lui a annoncé la naissance du Christ en elle : « que tout se passe pour moi selon ta parole ». Elle disait oui à Dieu à cette occasion et elle n’a jamais cessé de dire oui. Dans la deuxième lecture d’aujourd’hui nous avons entendu que Jésus a fait pareil. Il disait : « me voici, je suis venu pour faire ta volonté ». Les exemples de ces deux personnes clés de notre foi nous montrent le chemin. L’attitude d’un chrétien est de faire le plus possible la volonté de Dieu. En aidant le monde comme un bon serviteur. En parole et en action. Ceci n’est pas une voie facile. Regardons par exemple les chrétiens au Moyen-Orient et dans un grand nombre de pays hors du Moyen-Orient. Ils sont souvent persécutés et ils sont régulièrement emprisonnés et même tués pour leur foi. L’organisation catholique « église en détresse » vient de publier un rapport sur leur situation dans les années 2015-2017 sur le titre « Persécutés et oubliés ». La conclusion du rapport est époustouflante : plus de 200 millions de chrétiens, dans les 50 pays où il est le plus difficile d’être chrétien, sont persécutés en raison de leur foi. Quand-même ces chrétiens refusent de renier leur foi. A la suite du Christ et de la vierge Marie ils continuent à faire la volonté de Dieu. Cet exemple peut nous aider à nous préparer pour la rencontre avec le Christ.

Noel arrive. Le Christ va naitre. Nous nous rassemblons très humblement et avec grand étonnement autour de la crèche. La crèche où Dieu devient homme pour que l’homme devienne dieu. La puissance de ce petit enfant, nous l’avons entendu dans la première lecture, s’étendra jusqu’au extrémités de la terre. A sa suite nous pouvons proclamer la paix et la charité du Christ. Nous pouvons même aider à répandre cette paix et charité sur terre. Heureuse somme nous qui ont cru et qui croyons encore à l’accomplissement des paroles qui furent dites de la part du Seigneur. Je vous souhaite une Noel en paix, plein de charité du Christ. Que votre cheminement vers l’Éternel fasse une nouveau pas à la suite de la Vierge Marie.

Amen

 

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.