Homélie du dimanche 6 janvier 2019 | Épiphanie du Seigneur

Chers frères et sœurs,

Aujourd’hui nous fêtons l’épiphanie du Seigneur, ce qui veut dire que nous allons manger la galette des rois. Nous allons choisir le roi et nous allons le couronner. C’est aussi la fin du temps de Noël. Dimanche prochain nous commençons le temps ordinaire avec le baptême de Jésus. Mais je voudrais parler de la dimension spirituelle de l’épiphanie.

Épiphanie veut dire la manifestation. En fêtant l’épiphanie nous célébrons la manifestation de Jésus comme roi, prêtre et Messie.  Saint Matthieu nous raconte une belle histoire. Elle s’est passée après la naissance de Jésus. Joseph et Marie se trouvaient encore à Bethlehem. Trois mages d’orient prirent la route pour Jérusalem car ils avaient vu se lever l’étoile du nouveau-né. Ils sont arrivés chez Hérode pour se renseigner. Peut-être qu’ils ont pensé que puisque Hérode était le maire de Jérusalem, il serait au courant de ce grand événement. Mais Hérode était bouleversé par la nouvelle. Ses pensées se sont concentrées autour de la naissance d’un adversaire. Il a planifié d’éliminer l’adversaire. Mais Dieu a protégé son Fils de la main de l’ennemi.

Les personnages principaux de notre récit sont les trois mages. La tradition a développé beaucoup de légendes autour d’eux. Ils ont suivi l’étoile, ils seraient donc des astrologues ; ils étaient trois – l’un était jeune sans barbe appelé Gaspar, l’autre – Melchior – était un vieux avec barbe et le troisième appelé Balthasar avait la couleur noire. Ils sont rentrés chez eux par bateau et plus tard ont été convertis à la foi chrétienne par l’apôtre Thomas. Mais nous ne lisons pas tout cela dans l’évangile.

Ce qui nous intéresse aujourd’hui, ce sont les dons qu’il ont apportés à Jésus et leur geste d’adoration. Les présents qu’offrent les mages sont des produits en provenance d’Arabie. En se prosternant devant Jésus et en présentant les cadeaux, les mages accomplissent une prophétie d’Isaïe, ce que nous avons entendu dans la première lecture, “tous les gens de Saba viendront apportant l’or et l’encens et proclamant les louanges du Seigneur”.

Les trois mages représentent les personnes qui ne connaissent pas Jésus, c’est-à-dire des personnes qui cherchent Dieu, qui veulent connaître Dieu. Leurs présents sont très symboliques : l’or représente la royauté de Jésus ; l’encens représente la fonction sacerdotale de Jésus et la myrrhe est un parfum utilisé pour embaumer le corps après la mort, c’est-à-dire que Jésus par sa passion, sa mort et sa résurrection nous obtiendra le pardon des péchés. Ainsi, leurs présents nous font penser que Jésus est Roi, il est prêtre et il est Messie, celui qui nous apportera le pardon des péchés par sa mort et sa résurrection. Ils se sont prosternés devant Jésus, ce qui veut dire qu’ils ont adoré Jésus comme Dieu. L’épiphanie est la fête de la manifestation de Jésus au monde, aux juifs et aux païens, la manifestation que Jésus est roi, prêtre et Messie et que cet enfant né dans la mangeoire est Dieu lui-même.

 

Chers frères et sœurs,

Le récit de l’épiphanie nous met devant deux types de personnalités. D’abord, Hérode, qui emploie son pouvoir pour s’affirmer, pour anéantir, pour tuer les innocents, pour perpétrer l’exploitation et l’injustice. Nous avons encore aujourd’hui de tels gouvernements. L’histoire n’a pas encore totalement changé.

Ensuite nous avons les trois mages qui ont reconnu l’étoile du Messie et sont venus l’adorer. Reconnaître l’astre d’une personne, c’est reconnaître sa grandeur, sa beauté, son importance, sa vraie valeur. En voyant cet astre, ils n’ont pas pu rester immobiles. Ils ont quitté leur pays avec les cadeaux pour voir ce roi. Avoir la foi, c’est chercher cette étoile, Jésus, qui brille sur notre chemin.

A travers Jésus, nous voyons également les autres. Il y a aussi des personnes dans notre vie qui sont comme des étoiles dans notre vie. En reconnaissant leur valeur, leur beauté, leur importance, puis-je lui dire, « tu es mon étoile, à travers toi je vois Jésus » ?

 

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.