Homélie du jeudi 15 août 2019 | Assomption de la Vierge Marie

Nous fêtons aujourd’hui, comme vous le savez, l’Assomption de la Vierge Marie. Dans beaucoup de pays, ce jour est un jour férié . Malheureusement aux Pays-Bas ce n’est pas le cas. Mais cela ne nous empêche pas de fêter cette solennité aujourd’hui avec joie et ferveur. Je vous invite à vous rappeler pourquoi cette fête est si importante.

L’Assomption est la fête du passage de la Vierge Marie de sa vie terrestre à l’éternité. Un passage qui nous attendra tous un jour. La spécificité du passage de Marie est que nous croyons que Dieu ne l’a pas élevée au ciel seulement avec son âme mais en même temps aussi avec son corps. Un peu comme Jésus est monté au ciel, avec la différence que Jésus – étant homme et Dieu – s’est élevé lui-même au ciel tandis que sa mère – n’étant que personne humaine – a été élevée par Dieu. C’est pourquoi nous appelons la fête d’aujourd’hui l’Assomption tandis que la montée de Jésus est appelé l’Ascension.

Pourquoi Marie a-t -’elle été élevée de cette façon spéciale, notamment avec son âme etson corps?  C’est par sa position spéciale dans le plan de Dieu. Les Pères de l’Eglise ont défini cette position lors du concile d’Ephese en 431 en disant qu’elle est Theotokos. Littéralement cela veut dire : qui a enfanté Dieu. Elle a enfanté le divin Jésus. Elle l’a porté dans son corps pendant neuf mois. Cela a eu une influence énorme sur elle, pas seulement corporellement mais aussi spirituellement. Rappelons-nous l’influence qu’ a eu sur une femme qui était malade  de toucher l’ourlet du manteau de Jésus: elle fut guérie d’un moment à l’autre. Comment de plus a dû être l’influence de porter Jésus pendant neuf mois dans son corps? L’église est persuadée – malgré le fait que cela n’est pas mentionné explicitement dans la bible – que cela a purifié Marie de tout péché y compris le péché originel. C’est pourquoi l’Eglise a institué en 1854 la solennité de l’Immaculée Conception de Marie que nous fêtons chaque année le 8 décembre. Et grâce à cette Immaculée Conception, grâce au manque de tout péché, l’Eglise a développé à peu près 100 ans après  – en 1950 – le dogme de l’Assomption de Marie en âme et en corps au ciel.

Pourquoi cette solennité est-elle si importante pour nous ? Nous qui n’avons pas porté Jésus pendant neuf mois  et qui n’avons pu toucher l’ourlet de son manteau. La réponse est que cette assomption de Marie peut nous donner – donne nous – de l’espérance sur notre avenir, sur notre destin après la mort. Car Marie est la première personne humaine qui a été élevée au ciel. Jésus nous a promis dans l’évangile, juste avant son ascension au ciel , qu’il allait nous préparer une place et il est monté en effet lui-même au ciel mais il était homme et Dieu. Marie par contre, était et est encore une personne humaine. Si une personne purement humaine peut être élevée au ciel, d’autres peuvent la suivre, en principe même toute personne! En l’assomption de Marie, Dieu réalise la promesse du Christ, la promesse de la vie éternelle. En plus nous pouvons croire que Marie – étant au ciel -, comme le dit la préface de la prière eucharistique d’aujourd’hui, nous guide et qu’elle soutient notre espérance. N’oublions pas que Marie est devenue par l’intercession de Jésus sur la croix, la mère de nous tous. Elle nous aidera comme une mère car elle nous aime tous.

Reste la question si nous pouvons contribuer à notre salut éternel, si nous pouvons augmenter notre espérance d’une vie éternelle. En effet oui. Dans l’évangile d’aujourd’hui nous avons entendu le fameux Magnificat, le chant de Marie quand elle arriva chez sa cousine Elisabeth. Ce chant nous donne quelques indications importantes pour une vie qui mène au salut. Marie propose à nos âmes d’exalter le Seigneur. Et de le craindre Dieu,  ce qui se traduit dans nos langues, plutôt en aimer et surtout pas ne avoir peur de lui. En fait elle nous appelle, en autre mots, a aimé Dieu avant tout, le premier grand commandement. Puis elle nous prévient que certains comportements nous éloignerons de Dieu, notamment se sentir superbe, jouer le puissant sur le trône, utiliser notre richesse pour nous-mêmes au lieu d’en donner une part équitable aux humbles et aux affamés.  En fait elle nous rappelle ici, en d’autres mots, à aimer notre prochain. Ainsi le Magnificat peut être considéré comme une explication du double commandement de l’amour comme nous l’a appris le Christ. Ceci montre une fois de plus que Marie nous mène toujours à Jésus comme nous ont appris toutes ses apparitions où elle invite toujours à suivre son fils.

Pour terminer attirons notre attention sur sa cousine Elisabeth. Elle nous a laissé quelques phrases qui sont devenues l’exemple le plus connu pour prier Marie. Nous les avons entendues dans l’évangile d’aujourd’hui. Ces seules phrases suffisent à résumer le rôle de Marie dans nos vies . Elles sont un soutien pour chaque personne dans chaque situation, surtout dans des situations difficiles : Je vous salue Marie, pleine de grâce, Le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Et l’église a ajouté la fin : Sainte Marie, mère de Dieu, priez pour nous, pauvres pécheurs maintenant et à l’heure de notre mort.

Amen.

 

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.