Pèlerinages à Medjugorje

La paroisse organise deux pèlerinages à Medjugorje à l’automne prochain.
 Vous êtes invités à venir en famille et trouverez les informations dans le document joint.
Les inscriptions sont à présent ouvertes et nous vous attendons nombreux.
Les dates tiennent compte des vacances des différentes écoles.
 
Pele 1 : du 14 au 21 octobre 2017 : Vous inscrire
Pele 2 : du 21 au 28 octobre 2017 : Vous inscrire

Bref résumé de l’histoire de Medjugorje

Le 24 juin 1981, par un bel après midi d’été, deux adolescentes du hameau de Bijakovicic (quartier de Medjugorge) longent en bavardant, la colline rocailleuse de Podbrdo qui domine leur village. Conversation de jeunes de leur âge. L’une d’elles, Ivanka Ivankovic, âgée de 16 ans, remarque tout à coup une lumière au-dessus de la colline à environ 200 mètres d’elles. Elle regarde et perçoit une silhouette rayonnante de lumière qui plane au dessus du sol. Ebaillie, elle se tait et fixe la lumière. La silhouette prend la forme d’une jeune femme. Alors elle s’exclame : « Mirjana, regarde : c’est la Gospa! ». Mirjana, sûre qu’Ivanka plaisante, ne prend même pas la peine de regarder dans la direction que son amie lui indique.

– Voyons, dit-elle, d’un ton moqueur, la Gospa nous apparaîtrait, à nous, tu veux rire ?

Ivanka est convaincue mais elle n’insiste pas et elles continuent leur promenade. Une troisième jeune fille les rejoint, c’est Milka Pavlovic qui demande leur aide pour rassembler ses chèvres. Elles y vont puis reviennent au même endroit. Toutes trois voient alors la silhouette et s’agenouillent. Leur amie Vicka Ivankovic vient à passer par là. « Regarde en l’air » lui disent-elles. Vicka se moque sans même regarder vers la colline enlève ses chaussures et part en courant. En chemin elle rencontre Ivan Dragicevic, âgé de 16 ans, et son ami Ivan Ivankovic. Elle leur rapporte les paroles de ses amies. Ils décident d’aller voir ensemble ce qui se passe. Arrivés au pied de la Colline ils voient eux aussi la silhouette et Ivan Dragicevic, effrayé, s’enfuit chez lui à toute allure. Le lendemain, quatre des enfants se sentent intérieurement poussés à retourner au même endroit à la même heure. Vicka passe alors chercher ses amis, Marija Pavlovic, soeur de Milka, et le petit Jakov Colo, âgé de 10 ans. Ce deuxième jour, ces six jeunes voient la Sainte Vierge et le groupe définitif des six voyants est formé. Milka et Ivan Ivankovic n’ont pas été poussés à y retourner, et n’ont jamais revu la ‘Dame’. Depuis lors, la Gospa apparaîtra aux six jeunes à 17h40 chaque jour. Selon leur témoignage, elle paraît avoir 16 ans, elle a les cheveux noirs et les yeux bleus et elle est d’une beauté inexprimable. Elle s’est présentée comme la Reine de la Paix et de la Réconciliation. Elle vient pour nous rapprocher du cœur de Dieu en nous montrant le chemin de la Paix. Elle nous invite tous à la sainteté et pour cela nous donne des moyens très simples, à la portée de tous. La Vierge a promis à chacun des voyants de lui confier dix secrets. A ce jour, trois des voyants, Ivanka, Mirjana et Jakov, ont reçu leurs dix secrets et n’ont plus d’apparition quotidienne. Ils voient la Vierge une fois par an. Vicka, Marija et Ivan n’ont reçu que neuf secrets et voient encore la Vierge chaque jour. D’après Mirjana, chaque voyant devra choisir un prêtre pour révéler ses secrets. Pour sa part elle a choisi le père Petar Ljubicic, franciscain. Dix jours avant la réalisation du secret la voyante devra jeûner au pain et à l’eau avec le prêtre choisi, et le septième jour elle révèlera le secret au prêtre qui le publiera au monde trois jours avant sa réalisation. En juillet 1981, la Vierge a également promis qu’elle laisserait sur la Colline des Apparitions un signe permanent, visible par tous et indestructible.

Le 25 de chaque mois, la Vierge donne à Marija un message destiné au monde. Celle-ci le transmet à un franciscain de la paroisse Saint Jacques. Puis il est traduit et publié en toutes langues. Depuis 1987, la Vierge se manifeste à Mirjana tous les 2 du mois et prie avec elle pour les incroyants. Cette apparition est maintenant ouverte à tous. Parfois la Sainte Vierge y donne un message public. Vingt cinq à trente millions de pèlerins, incluant des prêtres, des évêques et des cardinaux, se sont rendus à Medjugorje depuis le début des apparitions.

Statut  concernant Medjugorge

https://www.famillechretienne.fr/eglise/pape-et-vatican/medjugorje-ce-que-disait-la-commission-ruini-citee-par-le-pape-francois-218572

Le pape François l’a confié dans l’avion qui le ramenait de Fatima (Portugal) le 13 mai 2017 : la commission Ruini, chargée de statuer sur les apparitions de Medjugorje (Bosnie-Herzégovine) « est très, très bonne ». Cependant les conclusions finales de cette commission n’ont jamais été publiées. Le site Vatican insider révèle le 16 mai qu’elle aurait tranché en faveur des premières apparitions et suggéré que le site de Medjugorje devienne un sanctuaire pontifical.

Dans l’avion du retour de Fatima (Portugal) le 13 mai 2017, le pape François a proposé de « distinguer » les différentes apparitions, les premières, des suivantes : « les premières apparitions, qui étaient celles des enfants, l’enquête dit, plus ou moins, qu’il faut continuer à enquêter là-dessus ». Ils se montre toutefois plus dubitatif quant aux secondes : « Puis les présumées apparitions actuelles, l’enquête a des doutes. (…) Je préfère la Madone mère, notre mère, et non la Madone chef de service, avec des graphiques et qui envoie des messages tous les jours ».

Les apparitions de la Vierge auraient débuté en juin 1981 et continueraient encore à ce jour. Si dans un premier temps elles seraient survenues à Medjugorje et ses environs, le lieu des apparitions va ensuite grandement se diversifier, les voyants affirmant avoir désormais des apparitions individuelles régulières là où ils se trouvent.

Une commission réunie entre 2010 et 2014 

En formulant un tel avis, le pape semble donc suivre les conclusions de la commission remises au pontife en janvier 2014. Selon Vatican Insider en effet, le résultat final de l’étude menée par la commission, pencherait ainsi en faveur d’une distinction des apparitions, avec un avis plutôt positif sur les premières : sur 15 votants, 13 auraient voté en faveur des sept premières apparitions, un seul aurait voté contre et un autre aurait souhaité s’abstenir. Concernant les apparitions suivantes, la commission se serait montrée plus partagée, dix membres émettant des doutes sur la qualité des « fruits spirituels » des messages transmis par les voyants.

Instituée par Benoit XVI en mars 2010, la commission Ruini, du nom de son président, le cardinal Camillo Ruini, vicaire pour le diocèse de Rome entre 1991 et 2008, avait pour objectif de statuer sur le caractère surnaturel ou non des apparitions et proposer des solutions pastorales.

Elle réunissait les cardinaux Jozef Tomko, Vinko Puljć, Josip Bozanič, Julian Herranz et Angelo Amato ainsi que neuf experts : quatre théologiens, un mariologue, un canoniste, un rapporteur de la Congrégation pour les causes des saints, un psychologue – le Père Tony Anatrella, et un représentant de la Congrégation pour la doctrine de la foi.

De la paroisse au sanctuaire 

La commission aurait enfin statué en faveur de la levée de l’interdiction des pèlerinages organisés à Medjugorje (13 votes sur 14). Elle aurait aussi approuvé à l’unanimité la constitution de Medjugorje comme une « autorité dépendant du Saint-Siège » et la transformation de la paroisse en sanctuaire pontifical. Une décision motivée pour des raisons pastorales, afin que puissent être « pris en charge les millions de pèlerins et éviter l’apparition d’églises parallèles et que soit assurée une certaine clarté économique ».

En 2016, rappelle encore Vatican Insider, la Congrégation pour la doctrine de la foi, émettant quelques doutes au sujet de Medjugorje et de la commission Ruini, avait demandé aux membres de la Feria IV (la réunion mensuelle du dicastère) de partager leurs opinions. Le pape François, comme il l’a confié dans l’avion, avait alors demandé que ces avis lui soient remis.

C’est après avoir examiné les conclusions de la commission et les opinions des membres de la Congrégation que le pontife a chargé en février dernier l’archevêque de Varsovie-Praga (Pologne), Mgr Henryk Hoser, d’acquérir « des connaissances plus approfondies sur la situation pastorale » de Medjugorje et « surtout sur les exigences posées par les fidèles qui se rendent sur les lieux“ afin de “suggérer d’éventuelles initiatives pastorales dans l’avenir ».

L’envoyé spécial devrait confier ses conclusions avant l’été 2017 au pape François, affirme Vatican Insider, qui pourrait alors décider de prendre des mesures.

Pèlerinages à Medjugorje – Information Avion

  Du 14 au 21 octobre (école internationale, européenne, école allemande) 
  • Responsable Géraldine Gotzig ☎︎ 06 44 54 13 90, Mail
  • Vol : Easy Jet, Amsterdam – Split
  • Samedi 14 octobre 12h45-14h55 (EZY7997)
  • Samedi 21 octobre 15h30-17h50 (EZY7998)
 Du 21 au 28 octobre (école française, britannique, école allemande)  
  •  Responsable Astrid Salvignol ☎︎06 22 15 42 86) Mail
  • Vol : Easy Jet, Amsterdam – Split
  • Samedi 21 octobre 12h45-14h55 (EZY7997)
  • Samedi 28 octobre 15h30-17h50 (EZY7998)

Protocole à suivre impérativement en ce qui concerne la pré inscription puis l’inscription définitive

La guide nous a demandé de ne pas dépasser 49 personnes (en terme d’organisation sur place, d’impact financier et de gestion logistique (capacité du bus) par pèlerinage.

Etape 1 : Vous prenez contact avec votre responsable du pèlerinage qui vous confirme ou non s’il reste des places pour participer au pélé (maxi 49 places par pélé + 1 guide). La responsable vous pré-inscrit sur une liste de pélerins.

Etape 2 : S’il reste des places et que vous avez son accord, vous pouvez alors procéder à l’achat de votre billet dans les 24 heures. Votre place est uniquement garantie pendant 24h. Sans nouvelle de votre part dans les 24 h, votre place sera donnée à une autre personne.

L’achat du billet d’avion se fait sans la paroisse. Il est de la responsabilité des familles d’acheter elle-même leur billet d’avion. Vérifier la date de votre passeport.

Etape 3 : L’achat du billet d’avion effectué sur le vol indiqué, vous devez confirmer obligatoirement votre inscription auprès de votre responsable. Votre place est alors garantie définitivement.

Il vous restera à régler le coût de l’hébergement, de la pension complète, des allers retours en bus, la guide et les frais liés à l’accompagnement du prêtre. Nous vous ferons parvenir ultérieurement alors le montant à régler. Nous bénéficions de tarifs de groupe et affinons actuellement les coûts. Mais voici les prix indicatifs pour un groupe de 49 personnes :

 

 Tarif indicatif (hors A/R en avion) susceptible d’évoluer (si groupe de 49 personnes) 

+/- 260 euros par adulte

+/- 150 euros par enfant (4 à 9 ans) enfant avant 4 ans, gratuit

Le tarif comprend le trajet aller/retour en bus depuis l’aéroport, l’hébergement, les repas, le guide, le pique nique du retour et toutes les activités sur place, les frais liés à l’accompagnement du prêtre.

Prévoir 1 euros par navette et par personne lorsque déplacement prévu en bus dans le village.

Téléchargez la présentation en pdf

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *