C’est en août 1995 qu’un courrier de l’Évêché de Rotterdam a érigé la communauté francophone en paroisse officielle, soit plus de 40 ans après le début du rassemblement des chrétiens francophones de La Haye autour de la Table du Seigneur. Ce qui avait commencé spontanément en 1953 a pris une forme juridique : investie de la personnalité civile autant que structurelle, la communauté était érigée pour que la vie sacramentelle, le témoignage de la Bonne Nouvelle et le service du monde s’exercent de façon régulière et efficace.

Cette année là, un vote à bulletin secret réalisé auprès des paroissiens a permis de choisir le nom de la nouvelle paroisse : ‘Paroisse de Tous les Saints’.

Caractéristiques

  • Paroisse ‘personnelle’ du diocèse de Rotterdam
  • Paroisse internationale composée d’expatriés ou résidents francophones dans la région de La Haye.

Avec cette observation : Chaque année avant les vacances, au mois de juin, les départs s’effectuent dans la tristesse, mais aussi chaque année, en début d’année scolaire, en septembre, des nouveaux arrivent pleins de dynamisme.

Mais pour beaucoup, la paroisse offre un chemin de conversion : des recommençants, des fidèles en recherche …

Néanmoins, pour tous ceux qui sont à l’étranger et donc en situation d’éloignement de leur patrie, la paroisse offre de véritables opportunités :

  • rencontre : origine multiculturelle (Europe, Afrique, Amérique,…….), catégories socio-professionnelles variées (institutions internationales et européennes, entreprises publiques, privées, ambassades……)
  • partage et de spiritualité : avec notamment les enfants qui progressent dans leur vie chrétienne (voir dans les différents onglets correspondants).

Nous avons en effet la chance d’appartenir à une Paroisse jeune, comme le montrera plus tard le nombre d’enfants et de jeunes catéchisés.

Spécificité

Membre du réseau des Communautés Catholiques Francophones dans le monde (CCFM), en lien avec la Conférence des Evêques de France,

  • Responsable : Mgr Robert Poinard, Aumônier Général des C.C.F.M.
  • Adresse de la CCFM : Maison des Evêques de France, 58, avenue de Breteuil – 75007 Paris ,
  • Site web : communautes-francophones.catholique.fr
  • Page Facebook : https://www.facebook.com/Communautes.Catholiques.Francophones.Monde/

Lieux de culte

  • Église du Bon Berger (De Goede Herder) de Wassenaar : dimanches et solennité
  • Chapelle Saint François de La Haye : lieu de prière habituel
  • Chapelle Allemande à Scheveningen : Messe de jeunes une fois par mois
  • Grotte de Lourdes à Scheveningen : Premiers samedis et fêtes mariales

Nos repères dans la pastorale paroissiale

L’objectif de la communauté paroissiale

Pour l’Église, la communauté paroissiale est avant tout au service de la sainteté de ses membres puisque le baptême qui marque l’entrée dans l’Église fait vraiment entrer le fidèle dans la sainteté de Dieu au moyen de l’insertion dans le Christ et de l’inhabitation de son Esprit.

Aussi au chapitre V de la Constitution dogmatique sur l’Église, le concile Vatican II a-t-il voulu rappeler à tous l’appel universel et fondamental à la sainteté : « Soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait » (Mt 5,48).

En ce sens, la communauté paroissiale doit-elle se soucier de la sainteté de ses membres avec cette conviction que les voies de la sainteté sont multiples et adaptées à la vocation de chacun.

C’est dans le même esprit qu’au sortir du jubilé de l’an 2000, le Pape Jean Paul II déclarait dans son exhortation apostolique Novo Millennio Ineunte : « Je n’hésite pas à dire que la perspective dans laquelle doit se placer tout le cheminement pastoral est celle de la sainteté. » (NMI, 30)

Tout ce que nous faisons et entreprenons vise le soin des âmes en vue de leur salut en Christ. Et c’est cela qui donne sens à l’activité pastorale.

Le sens de la pastorale

La notion de pastorale met avant tout sous nos yeux l’image du Christ Bon Pasteur. « Je suis le bon pasteur, dit Jésus. Je connais mes brebis et mes brebis me connaissent ». Et il ajoute : « Le bon pasteur donne sa vie pour ses brebis » (cf. Jn 10, 11, 14). Jésus se présente donc comme le bon berger qui connaît par son nom chacune des brebis du troupeau, qui se préoccupe de celles qui n’ont pas rejoint la bergerie, qui court après celle qui est perdue et qui donne sa vie pour sauver ses brebis des périls qui les menacent.

En vérité Dieu veut le salut de tout homme et de tout l’homme ; il ne veut la mort de personne car son dessein et sa volonté, c’est que tous vivent dans le bonheur non seulement sur terre mais de façon parfaite et en plénitude au ciel.

La pastorale se présente comme l’agir du Christ en son Église aujourd’hui, ici et maintenant ; c’est l’ensemble des activités qui naissent de la Parole de Dieu et de la Tradition de l’Église, prennent les couleurs du dynamisme de la foi vécue et visent sans cesse à donner le Christ à l’homme et au monde.

Par conséquent, nous comprenons la pastorale non pas comme une technique issue d’une réflexion purement spéculative ou d’une expérience fort louable, non plus comme une exportation ou une accumulation d’activités mais plutôt comme l’agir du Christ en son Église, aujourd’hui, ici et maintenant.

Les lignes-forces de la pastorale 

Nous lisons dans le Directoire pour le ministère pastoral des Évêques :

La structure paroissiale doit favoriser le regroupement et l’organisation des fidèles en une véritable communauté ecclésiale qui se retrouve pour célébrer l’Eucharistie, qui accueille la Parole de Dieu, qui pratique la charité à travers les œuvres de miséricorde effectives et spirituelles et qui est guidée par des pasteurs qui assurent aux fidèles une assistance pastorale continue. » Congrégation pour les Évêques, Directoire pour le ministère pastoral des Évêques. Apostolorum successores, 22 février 2004, n. 640

C’est bien ce modèle qui apparaît dans la première communauté chrétienne de Jérusalem (cf. Ac 2, 42 et 4, 32-35) ou apparaissent avec une extrême précision les coordonnées essentielles de tout itinéraire ecclésial : l’écoute de la parole de Dieu, la célébration de l’eucharistie, la communion et le partage fraternel, le tout vécu dans la prière.

Pour notre paroisse comme toutes les autres paroisses catholiques du monde, les lignes-forces de notre organisation pastorale sont la liturgie, l’enseignement et le service dans la communion, au service de la sainteté. Ces lignes-forces deviennent comme des objectifs pastoraux, des axes que nous essayons de tenir dans et par toutes nos activités, d’années en années.

On pourrait ainsi résumer notre pensée en termes de vision, de mission et d’objectifs. 20

Vision

Jésus Christ Sauveur qui est mort et ressuscité pour rassembler dans l’unité les enfants de Dieu dispersés (Jn 11, 52) est connu, rencontré, aimé, imité et servi.

Cherchez le Seigneur tant qu’il se laisse trouver. Invoquez-le tant qu’il est proche. Isaïe 55, 6

Car

Le Seigneur est proche de ceux qui l’invoquent, de tous ceux qui l’invoquent en vérité. Psaume 114, 18

Galerie-photos